La Cigale - Camping Clair de Lune - Tourisme dans le Var et la Provence

Faune et flore

Vous trouverez dans cette rubrique nos articles sur les plantes et les fleurs de la région, ainsi que sur les diverses variétés animales que l'on rencontre en Provence.

La Cigale

cigale et fourmiConcert gratuit des Cigales dans toute la Provence de juin à septembre.

Il existe environ 4500 espèces de cigales dans le monde, dont 16 dans le sud de la France.

Les cigales vivaient déjà il y a 265 millions d'années sur l'actuelle Russie. A titre de comparaison, le premier homme est apparu il y a seulement 3 millions d'années...

C'est l'insecte le plus bruyant de la planète (livre des records).

Et pour vraiment tout savoir sur cet insecte, visitez le site cigale.info : c'est une foule d'informations sur les cigales en général.

En Amérique du Nord existe une espèce dénommée « Tibicina septendecim » qui doit rester jusqu'à dix-sept ans sous la terre, avant de voir le premier rayon de soleil.

Chaque femelle pond jusqu'à 400 œufs dans des brindilles de toutes sortes. Elle dispose pour cela d'une tarière, sorte d’aiguille creuse, comme une seringue, destinée à pondre ou à injecter sa descendance à l'intérieur de rameaux divers.

oeufs de cigaleLes bébés cigales ne naissent ni dans des choux ni balluchons rouges à pois blancs, portés par d'infatigables cigognes. Non ! elles naissent plutôt à l'intérieur de brindilles et de rameaux en tous genres. Dans la brindille, les œufs ayant grandi se retrouvent confrontés à un manque de place.

Sortir de cette petite prison devient une évidence.

Alors, les œufs à force de trémoussements et de contorsions, arrivent péniblement à se hisser jusqu'à la sortie, forée jadis par maman cigale. Elles sortiront l'une après l'autre.

Quand enfin, elle auront réussit à s'extraire, elle tomberont de la brindille... et resteront suspendues par l'abdomen par un cordon très fin. Un peu comme une petite araignée qui s'arrêterait brusquement sur son fil. Elle stationneront dans cette position plusieurs heures durant, voire une journée... jusqu'à ce qu'un coup de vent plus violent que les autres ne les fassent choir sur le sol.

Pourquoi rester pendue ainsi ? C'est sans doute de cette façon que les futures cigales raffermissent leurs petits corps, doux et fragiles, avant le rude choc avec le sol aride. Leur peau fine et délicate se raffermira au contact de l'air, et quand le moment sera venu, le lien se brisera. Elles apprécieront alors d'avoir la peau un peu durcie, quand viendra le moment d'affronter et de creuser la terre... rocailleuse et acérée !

Ensuite, elles vivent de quatre à six ans sous la terre sans jamais voir le soleil, suivis de trois à quatre semaines à l'air libre en été. Après, elles meurent.

Une nymphe sortie accidentellement de sa galerie souterraine.

imago cigaleEn fait, quand le moment semble propice, la nymphe sort, pour se trouver un arbre ou n'importe quoi pour y faire son imago.

L'imago est la mue finale. Tout le cycle dure de deux à trois heures, depuis la sortie de la vieille carapace (exuvie) jusqu'à l'envol après le durcissement des ailes.

C'est aussi le seul insecte à avoir les ailes en forme de «toit» au repos.

Les cigales, larves ou adultes, se nourrissent exclusivement de sève ; de sève d'arbres, de végétaux ou de racines ; de rien d'autre. À l'état larvaire ou adulte, elles disposent d'une trompe ou rostre. C’est une sorte de seringue effilée très dure, qu'elles plantent dans diverses racines ou végétaux, pour se délecter de leur sève. Ainsi se nourrissent les cigales... et bien entendu, ni mouche ni vermisseau... comme monsieur de La Fontaine voudrait nous faire avaler dans sa fable «La cigale et la fourmi» ! La bouche d'une cigale ressemble aux pailles pour boire du soda, une grosse paille, dure comme une seringue, faisant partie du visage !

Il est intéressant de préciser que de tous les insectes piqueurs-suceurs existant de par le monde, elles sont les seules à ne pas occasionner de dommages à la plante piquée !

Aucune femelle ne chante... mais ont de bonnes oreilles pour se laisser attendrir par les mâles qui eux, s'en donnent à cœur joie.

Le chant est l'apanage exclusif du mâle. On le reconnait facilement à ses deux étouffoirs, comme deux grosses écailles disposés de part et d'autres sous son ventre.

On dit que la cigale (mâle) craquette ou stridule.

cigale Le système du chant de la cigale pourrait grossièrement se comparer au couvercle d'une boîte de conserve qui serait légèrement bombé. En appuyant dessus, il se produira un son sec et claquant quand la tôle passera du concave au convexe. Les mâles possèdent un «instrument» un peu similaire, et tirent sur ce «couvercle» à l'aide de plusieurs muscles... jusqu'à 900 fois par seconde.

Le ventre des mâles est pratiquement vide, comme l'intérieur d'une guitare... pour mieux servir de caisse de résonance. On peut voir le soleil à travers son ventre.

En dessous de vingt-deux degrés, leurs cymbales perdent de leur souplesse. C'est pourquoi, les cigales sont muettes quand il pleut ou quand le temps se rafraîchit.

Toutes les cigales meurent avant la froide saison. Personne n'a jamais vu ni entendu une cigale après la mi-septembre.

De moins en moins de cigales chantent en Provence.

Les responsables : la pollution des terres ; le défrichage des garrigues dû aux plantations de vignes ; les incendies criminels...

Haut de page