Histoire et géographie de l’île du Levant

Située à l’Est de l’archipel des îles d’Hyères, l’île du Levant s’étend sur 8 km. Large de 2 km, elle culmine à 140 m. Elle est séparée de Port-Cros par la Passe des Grottes, d’un kilomètre de largeur. Sa position orientale lui vaut son nom originel, car on pouvait y admirer de splendides levers de soleil.

Les navettes accostent au petit port de l’Ayguade, d’où part le chemin du Val d’Ayguade qui mène au village. Celui-ci a conservé son caractère rustique, sans poteaux, ni éclairage public, ni enseigne lumineuse. Il peut accueillir ses hôtes dans le meilleur confort désiré, mais la lampe de poche, avec le « minimum » ou le paréo, font partie de la panoplie du parfait « petit Levantin ».

Mais il s’agit d’un vrai village avec sa mairie, sa poste, sa chapelle construite par les habitants, et ses commerces. Une centaine de personnes y résident ainsi à l’année.

Autrefois, l’île faisait partie des domaines religieux qui la cultivaient. Elle changea de multiples fois de propriétaires avant d’être pillée et ravagée par les Anglais en 1793. Ensuite, elle fut laissée à l’abandon pendant de nombreuses années, jusqu’à servir pour les opérations militaires, sous Napoléon notamment. Depuis, 80% de la superficie de l’île sont dédiés aux activités militaires et demeurent inaccessible.

La plage naturiste Heliopolis

En 1931, les frères Gaston et André Durville créent le premier domaine naturiste en Méditerranée. Ils ont choisi cet endroit pour sa tranquillité et son côté sauvage. Depuis, le domaine d’Heliopolis est mondialement connu. En été, il accueille les naturistes du monde entier.

La mer possède ici une eau cristalline et non polluée. Les fonds marins sont magnifiques, offrant un spectacle inoubliable pour les adeptes de la plongée.

La pratique du naturisme est libre partout sauf dans les lieux publics, sur le port et la place du village. Elle est même obligatoire sur la plage naturiste et le bord de mer, par arrêté municipal.

Pourtant, personne ne vous empêchera de débarquer au Levant et de vous balader habillé en dehors des zones où le nu est de règle. Mais il vous faut, dès les beaux jours, accepter la nudité des autres. Hors saison et de l’affluence, personne ne vous reprochera de venir vêtu.

Le Domaine des Arbousiers

L’île du Levant regorge d’une nature sauvage et préservée. L’île est en effet couverte d’une végétation abondante et ses arbousiers sont parmi les plus beaux de l’Europe méditerranéenne. Ce sont de petits arbustes à l’écorce rougeâtre, aux fruits ronds et rouges, typiques de la garrigue.

Le Domaine des Arbousiers constitue ainsi une réserve naturelle volontaire depuis 1993. Elle offre aux touristes une multitude de parfums. Sur 20 hectares, la flore est jalousement protégée ; on peut y respirer de nombreux parfums spécifiques à la garrigue : romarin, thym, sarriette, ciste, ou encore le myrte qui exhale un parfum mielleux et suave.

L’île entière d’ailleurs appartient au réseau Natura 2000 et constitue une zone nationale d’intérêt écologique, faunistique et floristique (ZNIEFF). Du fait du statut militaire et de la faible fréquentation qui en découle, l’île est le refuge de nombreuses espèces animales et végétales.

Accès

On accède à ce petit paradis en bateau, depuis le port d’Hyères (TLV-TVM) ou le port du Lavandou (Vedettes Îles d’Or). On peut aussi prendre des bateaux-taxis. Il y a en général trois départs le matin depuis Hyères et deux retours l’après-midi.