Fleurs de posidonie

L'herbier est la source principale d'oxygène dans l'eau.

Il abrite de nombreuses espèces animales et végétales à fort intérêt économique (entre 20 et 25 % des espèces méditerranéennes y sont présentes). Il joue aussi le rôle de nurserie pour de nombreuses espèces animales.

Il fixe les sédiments grâce à ses rhizomes (racines) qui forment une matte. Après un coup de vent vous pouvez d'ailleurs retrouver des pelotes de matte morte sur la plage.

L'herbier est aussi une barrière hydrodynamique face aux vagues, à la houle, et aux courants marins (comme les barrières de corail). Il protège ainsi le littoral contre l'érosion.

Cet écosystème subit des perturbations multiples qui ont engendré sa régression sur une bonne partie du littoral. Protégé depuis 1988, il est primordial de participer à sa préservation.

Les causes de la régression de l'herbier de posidonie :

  • La plaisance provoque, par des ancrages répétés et concentrés, une dégradation mécanique.
  • Les aménagements (ports et digues) ont recouvert les herbiers.
  • Les rejets d’eaux usées diminuent la transparence de l’eau.
  • Certaines espèces introduites, comme la Caulerpa taxifolia, peuvent entrer en compétition quand l’herbier est fragilisé.