Le sentier du littoral - Camping Clair de Lune - Tourisme dans le Var et la Provence

Balades nature

Que vous suiviez la côte sur le sentier du littoral, ou bien que vous préfériez explorer notre arrière pays, suivez notre guide de balades pour découvrir à pied les charmes du Var et de la Provence.

Le sentier du littoral

La DarboussièreÀ ce jour, le littoral varois offre aux promeneurs un sentier de plus de 200 Km sur 432 Km de côtes que compte le Var.

L'origine du sentier du littoral est ancienne. Le sentier du douanier est créé sous la Révolution par l'Administration des Douanes, afin de surveiller les côtes. Utilisé par les douaniers jusqu'au début du XXe siècle, il tombe peu à peu en désuétude.

En 1973, le Ministère de l'Equipement commence à mettre en oeuvre une politique de désenclavement des plages existantes par la création de chemins piétonniers afin de les rendre plus accessibles au public.

Puis, c'est la loi du 31 décembre 1976 qui, en instituant une servitude de passage le long du littoral, d'une largeur de 3 mètres, sur les propriétés privées riveraines du domaine public maritime, redonne véritablement vie au sentier. La loi « littoral » de janvier 1986 en permettant la création d'une servitude transversale au rivage, renforce cette volonté d'ouverture et d'accès aux sites riverains de la mer.

QUELQUES CHIFFRES AU 1er JANVIER 2001 :
  • 203 km réalisés (zones urbaines et côte rocheuse)
  • 92 km de plages
  • 52 km de sentier possible à créer
  • 85 km inaccessibles

Sentier du littoralSentier du littoralSentier du littoral

CONSEILS AUX RANDONNEURS :
Équipement :

Dans tous les cas, il est important d’avoir de bonnes chaussures de marche.

Les parcours les plus longs sont réservés aux randonneurs équipés de bonnes chaussures montantes en cuir à semelles en caoutchouc montées antidérapantes.

Prévoir également un pull, un vêtement de pluie.

En été, se prémunir des effets du soleil.

Sécurité, Responsabilité :

Le sentier du littoral est praticable toute l’année, de préférence au printemps et surtout à l’automne.

Il est réservé à l’usage exclusif de la randonnée pédestre. Les autres formes de randonnée, VTT et équestre sont interdites par la loi.

Pour les passages en bord de mer comme en bord de falaise, le sentier est considéré en majorité comme un itinéraire sportif qui exige de la prudence vis à vis des chutes notamment.

Comme en montagne, le piéton s’engage sous sa propre responsabilité.

Les enfants doivent être encadrés par des adultes.

Par gros temps, au bord de mer, éviter le cheminement sur le Domaine Public Maritime qui peut être recouvert par la mer.

N’abandonner aucun détritus. Il est strictement interdit de fumer ou de faire du feu sur l’emprise du sentier et bien sûr dans les forêts ou même à proximité de leurs lisières ou des broussailles.

Balisage :

Les circuits P.R. (Promenade et Randonnée) sont balisés en jaune.

Le balisage est assuré par la DDE.

Il est réalisé sur les tronçons afin de supprimer autant que possible, tout souci de recherche de l’itinéraire et de permettre aux promeneurs et randonneurs de suivre le tracé sur lequel est appliquée la servitude de passage pour les piétons le long du littoral tout en respectant les propriétés riveraines.

Continuité

Continuité

Changement de direction

Changement de direction

mauvaise direction

mauvaise direction

LA SERVITUDE :

La loi du 31 décembre 1976 affirme le principe du libre accès des piétons au rivage de la mer et la loi littoral complète par la notion de continuité de ce cheminement.

Selon la loi de 1976 les propriétés riveraines du Domaine Public Maritime (D.P.M.) sont grevées d’une servitude de 3 m de large destinée à assurer exclusivement le passage des piétons (article L.160-6 à L.160-8 et R 160-8 à R 160-33 du Code de l’Urbanisme).

La mise en œuvre de cette servitude est assurée par les services de l’Etat, Directions Départementales de l’Equipement ou Services Maritimes, en concertation avec les élus locaux et les propriétaires concernés.

Lorsque le passage est possible sur le tracé de droit de la servitude, le sentier est directement aménagé et ouvert au public.

Mais dans de nombreux cas, le passage en limite du D.P.M. ne peut être envisagé. Le tracé de la servitude doit être alors modifié (ou exceptionnellement suspendu).

Sauf dans le cas où l’institution de la servitude est le seul moyen d’assurer la continuité du cheminement, la servitude ne peut grever : (article L.160-6 du Code de l’Urbanisme)

  • les terrains situés à moins de 15 m d’une habitation édifiée avant le 1er janvier 1976.
  • les terrains attenants à des maisons d’habitation et clos de murs au 1er janvier 1976.


A titre exceptionnel, la servitude instituée par l’article L.160-6 peut être suspendue, notamment dans les cas suivants : (article R.160-14 du Code de l’Urbanisme)

  • lorsque les piétons peuvent circuler le long du rivage de la mer grâce à des voies ou passages ouverts au public ;
  • si le maintien de la servitude de passage fait obstacle au fonctionnement soit d’un service public, soit d’un établissement de pêche bénéficiaire d’une concession, soit d’une entreprise de construction ou de réparation navale ;
  • à l’intérieur des limites d’un port maritime ;
  • à proximité des installations utilisées pour les besoins de la défense nationale ;
  • si le maintien de la servitude de passage est de nature à compromettre soit la conservation d’un site à protéger pour des raisons d’ordre écologique ou archéologique, soit la stabilité des sols.


La modification du tracé de la servitude fait l’objet d’une procédure :

  • étude de définition du tracé,
  • consultation des Collectivités Locales concernées,
  • enquête publique, au titre du report et si nécessaire au titre d’une rubrique Bouchardeau.
  • délibération du Conseil Municipal,
  • approbation du tracé par arrêté préfectoral.
Le tracé doit tenir compte :
  • des caractéristiques du site traversé (éviter les zones instables et les secteurs trop accidentés, permettre l’accès au littoral, offrir des points de vue intéressants).
  • de la tranquillité des propriétaires riverains, et de la sécurité des promeneurs,
  • des travaux nécessaires à l’ouverture du sentier (le tracé retenu ne doit pas entraîner des aménagements trop coûteux).
  • de la continuité du cheminement avec les sentiers littoraux déjà aménagés et les circuits de promenade et de randonnée de l’arrière-pays(la loi du 4 janvier 1986 permet d’instituer une servitude transversale sur les voies et chemins privés d’usage collectif existants).

Sentier du littoralSentier du littoral

ITINERAIRES

1) Saint-Cyr - Bandol

Port de la Madrague / Anse de Récrénos (durée 3 h 20 - 11km). Parcours sur les pointes sauvages : grenier et fauconnière. Permet de découvrir le site du Port d'Alon et ses très belles calanques.

2) Sanary-sur-Mer

Plage du Lido / Pointe de la Cride (durée 1 h 15 - 4km). Ce parcours en falaise dans la baie de Cousse offre successivement au regard les Îles des Embiez et du Rouveau au sud et l'Île de Bendor au Nord-Ouest.

3) Sanary-sur-Mer

Plage du Port-Issol / Le Port (durée 30 min. - 1,1 Km). Cette promenade reliant la plage de Port-Issol au pittoresque port de pêche vous offrira durant son parcours dans les roches, une véritable palette de couleurs entre le bleu de la mer et la pourpre des rochers. Le sentier peut être parcouru dans les deux sens ; une boucle peut être réalisée par le chemin de la colline. À voir : sur le chemin de la colline la Chapelle de Pitié et ses nombreux ex-voto.

4) Six-Fours-les-Plages - La Seyne-sur-Mer

Plage de Bonnegrâce / Plage des Sablettes - Mar-Vivo (durée 7 h 10 - 20,5 km). Ce sentier peut être séparé en deux parties bien distinctes :

  • la première, de la plage de Bonnegrâce au Petit Gaou, est plate avec une végétation basse ; elle permet de visiter le petit port du Brusc.
  • la seconde, entre la Haute Lèque et Fabrégas, appelée Corniche Merveilleuse. Le sentier permet de gravir ce massif au caractère montagnard dont le sommet culmine à 360 mètres.
5) La Seyne-sur-Mer - Saint-Mandrier

Port de Saint-Elme / Plage de Cavalas (durée 1 h 20 - 4,8 Km). Du sentier parcourant la forêt communale, vue imprenable sur le Cap Sicié et Notre Dame du Mai.

6) Toulon

Plages du Mourillon /Anse Méjean (durée 1 h. - 3,5 Km). Ce sentier est très connu : accroché à la falaise, il offre l'une des plus belles vues sur la rade toulonnaise (sentier urbain).

7) Le Pradet - Carqueiranne

Le Pin de Galle / Port des Sablettes (durée 3 h 45 - 12,1 Km). Les falaises rocheuses alternent avec les plages du Pin de Galle, de Monaco, des Bonnettes, de la Garonne, des Oursinières. Le sentier parfois en sous-bois et à flanc de colline offre de belles perspectives sur la rade de Toulon et la presqu'île de Saint-Mandrier. À voir : la mine de cuivre de Baou Rouge, le Pas des Gardéens (aire de pique-nique), les forts de la Gavaresse, de la Colle Noire, de la Bayarde. Belvédère sur la rade et les monts toulonnais.

8) Hyères

Tour de la presqu'île de Giens (durée 5 h. - 17,2 Km, cette ballade peut se faire à partir du camping). Parcours du port de la Madrague à la plage de la Badine. La presqu'île de Giens est la découpure la plus étrange du littoral varois. Giens est relié à la terre par un phénomène géologique unique en France appelé " tombolo double ", refuge de nombreux oiseaux (quelques 1500 flamants roses peuvent y être aperçus à la mi-septembre).

9) Hyères - La Londe

Les Salins / Plage de l'Argentière (durée 2 h. - 7,3 Km). Promenade en haut de la plage et port de La Londe-les-Maures.

10) Bormes-les-Mimosas

Les Fouirades / Plage de la Favière (actuellement seul tronçon ouvert au public). L'accès étant interdit aux véhicules autres que ceux des résidents du domaine privé du Cap Bénat, ce parcours a son départ au parking de la Favière. 2 possibilités :

  • la Favière : Les Fouirades (durée 3 h 30 - 9 Km allée PR Littoral jaune - sur ses pas).

Le sentier est situé au pied de Bormes-les-Mimosas, près du Fort de Brégançon (Résidence Présidentielle). Belvédère admirable sur la Rade d'Hyères et les Îles d'Or.

  • la Favière / Le Cap Bénat / la Favière (durée 6 h - 13 Km - circuit en boucle de la commune - PR Littoral jaune Cap Bénat puis macarons n°11). Superbe vue panoramique sur le littoral et sur le massif des maures.
10 Bis) Bormes-les-Mimosas - Le Lavandou

La Favière / Nouveau port du Lavandou (durée 45 mn - 2 Km).Promenade en bord de plage.

11) Le Lavandou

Nouveau Port / Plage de la Fossette (durée 45 min. - 2 Km). Plage d'Aiguebelle / Plage de Jean Blanc (durée 30 min. - 1 Km). Parcours dans les rochers sur le domaine public maritime. Promenade urbaine du port à la magnifique plage de sable de Saint-Clair, et en zone rocheuse jusqu'à la Fossette.

12) Pointe du Layet

Praticable aménagé. Cheminement dans la pinède départementale ouverte au public.

13) La Croix-Valmer - Ramatuelle

Plage de Cavalaire / Cap Camarat (durée 5 h 45 - 18 Km). Une bonne partie de ce parcours est une zone protégée pour la faune et la flore méditerranéenne. Le Cap Lardier est une suite ininterrompue de falaises abruptes d'où la vue embrasse la baie de Briande et le curieux Cap Taillat.

14) Ramatuelle - Saint-Raphaël

Cap Camarat / Saint-Tropez (durée 6 h. - 20,2 Km). Bande littorale menant à la plage de Pampelonne avec ses kilomètres de sable fin et brillant. Le Cap Saint-Tropez ou la pointe du Rabiou sont des belvédères sur les contreforts des Maures et les fantastiques découpes de l'Estérel rougeâtre.

15) Gassin

Gassin / Plage de la Bouillabaisse / Marines de Cogolin (durée 30 min. - 2 Km). Passage sur les rochers reliant quelques petites plages de sable et le golfe de Saint-Tropez.

16) Sainte-Maxime

Pointe des Sardinaux / Plage de la Nartelle (durée 15 min. - 600 mètres). Passage sur les rochers reliant quelques petites plages de sable jusqu'à la grande plage de la Nartelle.

17) Roquebrune-sur-Argens - Fréjus

Pointe de l'Arpillon / Port de Saint-Aygulf (durée 3 h 10 - 11,6 Km). Véritable palette de couleurs entre le bleu de la mer et le rouge des caps Dramont et Roux. Visite de nombreuses calanques en eaux peu profondes et qui portent des noms évocateurs comme Tête Noire ou Corailleur.

18) Saint-Raphaël

Port de Sainte-Lucia / Agay par le Cap Dramont (durée 3 h. - 11 Km). Parcours en site urbain, alternance de rochers et de sable. Sentiers reliant criques et plages en cheminant dans le massif, en haut de falaise. Belvédère sur la plage du débarquement du 15 août 1944 et les îlots pourpres sur mer d'azur.

19) Tour de l'Île de Porquerolles

Durée 9 h 30 - 28,5 Km. C'est la plus occidental des Îles d'Hyères et aussi la plus proche. La partie nord de l'île est la plus habitée, la côte sud est sauvage et offre des sites magnifiques.

20) Tour de l'île de Port-Cros

Durée 5 h. - 17 Km. Parc National constituant une réserve de la faune et de la flore méditerranéenne. 35 Km de sentiers dont le sentier botanique qui permet la découverte de superbes paysages de forêts ponctués de forts et un sentier sous-marin dévoilant les richesses des fonds méditerranéens.

Sentier du littoralSentier du littoral

Topo-guides édités par la Fédération Française de Randonnée Pédestre (F.F.R.P.):
  • Cartes IGN au 1/25 000° : Hyères, Le Lavandou, Saint-Tropez (série bleue)
  • Cartes IGN au 1/100 000° : N°67 et 68 (série verte)
  • Carte Michelin N°84
  • Carte Recta-Foldex : Provence Côte d'Azur
  • Topo-guide FFRP : Littoral varois (PR Réf.083)
  • Carte IGN Arrière Pays Toulonnais au 1/50 000°

Trouver la carte de l'itinéraire sur le site de la direction départementale de l'équipement

Haut de page